HighresScreenshot00007.png

ALASIRA
NOTION SUR LE TEMPS

PROJET ALLIANCE ARKEVA

Notion sur le temps

Avant-propos

L'échange qui suit avec mon guide Alsali, a été écrit un peu après la sortie de mon premier livre : Le Messager - Le Nouveau Monde (2010). Puisqu'il ne suivait pas la ligne directrice du deuxième livre, qu'il se situait en quelque sorte entre le premier et le deuxième, qu'il a été écrit dans un contexte différent, j'ai cru qu'il était préférable de ne pas l'inclure dans le deuxième livre : Le Message transmis par nos Créateurs.

 

C'est donc avec plaisir, qu'aujourd'hui, je vous le partage.

 

Bonne lecture !

 

Alasira

 

 

Notion sur le temps

 

Première réplique d'Alasira s'adressant à Alsali :

 

—  Donc, le temps d’une certaine façon n’existerait pas ?

— Tu as tout à fait raison, c’est très bien. Je vois que tu n’as pas oublié la leçon… Seulement, aujourd’hui, nous sommes dans un autre espace-temps. Car, tu vois, ta vibration s’est élevée depuis ton premier voyage. Nouvelle vibration correspond à nouvel espace, donc, nouveau cadran temporel.

 

Pour simplifier, je te dirais ceci : lorsque vous élevez vos vibrations, vous modifiez le temps.

 

Plus votre conscience s’élève et plus vous vous libérez du temps, car celui-ci n’est qu’une condition à l’évolution de l'espèce humaine sur la planète Terre.

 

Par contre, en admettant que, au-delà de toute explication « logique, humaine, cartésienne » possible, le temps ne soit qu’illusion, il n’en demeure pas moins que l’espace-temps est changé. Je sais que ce n’est pas évident à comprendre tout comme ce n’est pas évident pour moi à t'expliquer. Tu n’as qu’à te rappeler que même si le temps, tel que vous le concevez à l’échelle universelle, n’existe pas, des rides apparaissent malgré tout sur ta figure. Donc, ne pas admettre dans VOTRE réalité que le temps est bien réel, serait conclure que la vie humaine est impossible sur la Terre, n’est-ce pas ?

 

Mais en « vérité » et non en « réalité », le temps tel qu’il vous a été donné de le connaître sur Terre n’est qu’illusion et il n’existe que pour un temps. Celui-ci n’appartiendra plus à votre réalité lorsque le sablier qui projette cette illusion dans votre « espace-temps » sera vidé de son contenu. À ce moment, une nouvelle réalité plus juste et moins aliénante s’imposera, sous une autre forme, certes, mais néanmoins beaucoup plus réelle, car vous serez conscients cette fois-ci de son existence.

 

La réalité n’est fidèle que lorsqu’elle est vécue au présent.

 

Tout le reste n’est qu’illusion, car le futur (votre futur) peut être modifié à tout moment simplement par une nouvelle pensée. Et il faut que cela soit ainsi, sinon le libre arbitre n’est pas respecté. Aujourd’hui, je pourrais si je voulais — mais je ne le ferai pas, car je dois respecter ton libre arbitre — je pourrais prédire ton avenir suivant la courbe temporelle induite par ton présent. Oui, il m’est tout à fait possible de le faire, mais il se révèle impossible pour moi et pour quiconque d’autre, qu’il soit terrestre ou non, d’être certain que ces prédictions seront absolument justes. Elles peuvent être correctes, suivant une courbe ou une autre, mais jamais totalement exactes. Si tel était le cas, rien ne servirait plus à rien, car vous seriez réduits en tant qu’êtres divins au rang de simples marionnettes.

 

Je sais que ce que je suis en train d’affirmer aujourd’hui frappera durement les murs de certaines communautés qui ont fait de cette distorsion de la réalité une forme très insidieuse de manipulation sur la Terre. Mais cela est ainsi et cela doit être su. Il y a déjà trop longtemps que des groupes (qu’ils soient de bonne ou de moins bonne volonté) annoncent la fin prochaine de votre civilisation. En faisant cela, ils vous maintiennent dans l’obscurité de ce que vous êtes réellement et vous privent de votre véritable pouvoir.

 

Vous êtes les créateurs de votre destinée et avez la possibilité de changer les choses.

 

Ces êtres ont du pouvoir sur vous seulement parce que vous leur permettez d’avoir ce pouvoir. Mais dès l’instant où vous vous redresserez le dos et regarderez droit devant vous, vous verrez la lumière, et ces êtres devront à leur tour se courber devant la puissance titanesque de l’être fusionné dans l’amour. Il ne suffit parfois que de retourner le sablier pour créer une toute nouvelle réalité. Et dans ce cas-ci, le temps n’y est absolument pour rien.

 

Maintenant, pour revenir malgré tout sur la notion de temps — car il est important que vous le compreniez — rien n’existe à part le présent à l’échelle universelle. Le passé et le futur ne sont que des projections du présent. Ils sont retenus par une médiane et, en son centre, repose une vérité. Cette vérité est le point de rupture entre deux illusions. Et lorsque cette médiane se brisera, elle libérera une nouvelle réalité. Quand vous aurez compris ceci, c’est-à-dire lorsque vous briserez consciemment la médiane de l’illusion, vous pourrez créer des temples gigantesques, car la condition de leur élévation ne sera plus limitée dans le temps.

 

Il est nécessaire que vous le sachiez. Car si vous voulez vous libérer de cette condition « humaine », vous devez prendre conscience qu’elle existe. Encore une fois, j’utilise ici des mots pour définir quelque chose qui ne peut être exactement défini. Seulement, la vibration qui émane de ces mots touchera le cœur des humains, et ceux-ci sauront, sans nécessairement être obligés de comprendre dans le mental, le sens et l’importance du message que je transmets. Lorsque nous voulons nous libérer d’une cage, nous devons d’abord prendre conscience que nous sommes en cage. Mais, que nous nous situions à l’intérieur ou à l’extérieur de cette cage, le temps reste le même. C’est pour cela que je t'ai dit que le temps n’existait pas. Mais il existe malgré tout pendant un certain moment… : le temps que vous vous libériez de cette cage.

 

Je vais maintenant ouvrir une parenthèse pour tenter d’expliquer pour quelles raisons cette condition « illusoire », mais bien réelle pour qui la vit, a été instaurée sur votre Terre… Non, ce mot n’est pas juste, sur la Terre.

 

La Terre ne vous appartient pas. C’est plutôt vous qui appartenez à celle-ci.

 

Rappelez-vous cette dernière phrase lorsque viendra le « temps » de transmettre cette connaissance à vos descendants.

 

J’ouvre maintenant la parenthèse.

 

Si le temps n’avait pas été institué sur la Terre, vous ne pourriez vous émouvoir devant un coucher de soleil ou lorsque vous entendez les pleurs et le rire d’un enfant. Il était donc nécessaire de créer cet état « transitoire » sur la Terre afin que vous deveniez des êtres « supérieurs » en conscience. Lorsque j’emploie le mot « supérieurs », ce n’est pas en terme de comparaison avec d’autres espèces, mais bien par rapport à vous-mêmes. Au-delà d’un certain niveau de conscience, il devient inutile, voire absurde, de se comparer en évolution avec d’autres créatures, conscientes ou non, qui elles-mêmes sont en évolution. Agir ainsi serait une marque manifeste d’un manque de conscience.

 

Le maître devient un maître à partir du moment où il ne ressent plus le besoin de se définir comme tel.

 

Plusieurs de vos nobles spirituels auraient tout intérêt à appliquer cette dernière réflexion dans leur cheminement d’évolution. Ainsi fait, il y aurait beaucoup de maîtres sur « VOTRE » planète qui ne seraient plus beaucoup… Ce n’est pas au maître de reconnaître sa maîtrise, par contre il a le devoir de prêcher par l’exemple. Faisant cela, il s’élèvera en toute conscience vers la supraconscience et sera ainsi admiré et respecté de ses disciples. Peut-être alors aura-t-il mérité son statut de maître…

 

Cela dit, l’évolution de la race humaine devait également se faire sur un plan dimensionnel physique afin que vous ne soyez pas assujettis aux autres niveaux de conscience qui se trouvent au-delà de ce plan.

 

Qui dit assujettis dit parfois soumis.

 

Maintenant, pour en finir avec ceci, car le « temps » commence à nous manquer (sourire), vous entrez lentement dans un nouvel espace-temps, dans un nouvel état de conscience. Ce que vous avez dû vivre par le passé n’était qu’une condition nécessaire à l’évolution de votre espèce. Est-ce que tu comprends bien ce que je te dis, ainsi que son importance ?

— Je pense que je comprends. Seulement, je ne suis pas certain d’en saisir toutes les nuances.

— Ce n’est pas grave pour le moment. Avec le « temps », tu comprendras (sourire). J'avais raison lorsque j'ai essayé de t’expliquer que le temps n’existait pas. Seulement, aujourd’hui, tu comprends également que le temps peut faire changer les choses. La preuve est que le temps a fait en sorte que tes vibrations se sont élevées.

 

Tu sais, tu peux prendre le temps que tu veux afin de le comprendre, mais surtout, ne perds pas ton temps à essayer de le saisir.

 

— Alors là, je suis totalement dépassé…

— Je le sais et c’est très bien ainsi. Comme ça, tu vas te rendre compte que le « temps » est précieux et que cela ne sert à rien de le gaspiller à essayer de le définir. Le « temps » ne se saisit pas, il se vit, il est. Voilà pour l’explication, je ferme maintenant la parenthèse.

 

Alsali me sourit et me dit,

 

— Sache que tout existe déjà dans l’univers. Tout ce qu’il est possible de créer par la pensée existe déjà. La création n’attend que d’être reconnue de son créateur. S’il n’est pas encore possible de le voir sur le plan physique, matériel, c’est juste que votre conscience ne le permet pas encore.

— C’est donc dire que tout est déjà connu et tracé d’avance ?

— Tout est connu et tracé d’avance, certes, seulement le libre arbitre doit être respecté. C’est donc vous qui décidez par rapport à ce parcours qui vous est proposé. Mais que vous le vouliez ou non, vous êtes appelés à évoluer dans la conscience et dans l’amour un jour ou l’autre, sinon votre existence n’aurait aucun sens. Seulement, nous devons respecter votre rythme d’évolution jusqu’à un certain point…

— Jusqu’à un certain point, que veux-tu dire ?

— Il arrivera un moment donné où vous ne pourrez plus retarder votre ascension vers les autres plans, car nous avons un moment défini où tous les peuples doivent être au diapason afin d’être en symbiose dans l’amour. J’emploie ici le terme de « moment » pour définir quelque chose qui ne peut pas être défini avec des mots. Mais cela te donne tout de même un indice significatif par rapport à ce que j’essaie de te faire comprendre.

— Qu’arrivera-t-il si nous n’atteignons pas « à temps » le but souhaité?

— Je ne peux répondre à cette question, car cela serait aller au-delà des limites permises du libre arbitre. Mais, n’ayez crainte, nous vous aiderons en cours de route si nous sentons que vous prenez trop de retard par rapport au plan qui a déjà été établi. N’oubliez pas que vous êtes notre création divine, vous êtes nos filles et nos fils. Certes, nous ne pouvons intervenir directement dans vos choix et décisions en tant que espèce libre, mais nous pouvons vous indiquer le meilleur chemin à suivre et la façon de le composer.

 

Très bientôt, de nouvelles technologies apparaîtront sur la Terre afin que votre évolution se fasse beaucoup plus rapidement et dans le sens souhaité. Vous serez propulsés vers la conscience dite « scientifique » à une vitesse à laquelle vous n’auriez jamais pu croire ni que vous n’auriez jamais pu imaginer. Vous saurez alors que nous sommes derrière ce déploiement fantastique d’énergie.

 

Seulement, au moment où l’on se parle, il y a des limites que l’être humain ne peut franchir, car son manque de conscience le freine dans son ascension.

 

Soyez conscients, mais, surtout, soyez amour, car c’est l’amour qui ouvrira les portes de votre conscience.

 

Un « temps » d’arrêt est maintenant nécessaire. Ce « temps » est essentiel, autant pour toi, qui devra assimiler ces enseignements, que pour ceux qui achèveront cette lecture. Nous ne devons pas précipiter les choses dans le « temps » (sourire). Chaque chose en son « temps », comme vous avez l’habitude de dire, cher ami…

 

Sache que je m’amuse ici avec la notion de temps. Je fais… comment vous dites ? Ah oui, je fais de l’esprit ! Je crois savoir que tu apprécies beaucoup ce genre de chose Alasira, que tu attaches une grande importance à la vibration des mots, n’est-ce pas ? Ce n’est pas un mal en soi, seulement, il arrivera un moment où tu devras te détacher de cette vibration pour voir au-delà des mots.

 

Je sais que tu sais…

 

Disons seulement, pour être plus précis, que je reste intentionnellement flou, car je ne m’adresse pas au mental, mais bien au cœur. Il est primordial pour la réussite de cette « mission » de récupération que vous vous rappeliez ceci :

 

Lorsque le mental n’arrive plus à traduire l’information qu’il reçoit, c’est le cœur qui doit prendre la relève, car lui seul peut appréhender l’infini du cosmos.

 

Et ce jeu, qui en fait n’en est pas un, vous prépare doucement à cette éventualité.

 

Les secrets qui composent l’univers se révèleront à vous lorsque vous aurez la capacité de les assimiler.

 

Il ne s’agit donc plus maintenant pour vous de comprendre ce qui est dit, mais de ressentir par l’ouverture de votre cœur la justesse de l’information qui vous est transmise.

 

Cette nouvelle façon d’appréhender la connaissance ne vous limitera plus à ce que vous pouvez penser de ce qui est bien ou pas. Voilà révélée pour vous en ce jour toute la nuance de cette nouvelle réalité.

 

Dites merci à la vie, merci à l’amour !

 

À très bientôt Alasira, et que l’amour de tes pairs t’accompagne dans ta « mission ».

 

Je vis alors disparaître Alsali comme il m’était apparu. Lentement, tout en nuance, tel un nuage traversé par un doux rayon de soleil.

 

Merci la vie, merci l’amour…

 

Alasira